Articles

La presse parle de nous

Ecole primaire: le système de notation des élèves en accusation

Ecole primaire: le système de notation des élèves en accusation

AFP : De Emmanuel DEFOULOY >>> Lire l'article sur : AFP

 

De plus en plus de voix s'élèvent en France pour mettre en cause le système de notation des élèves, en particulier à l'école primaire, accusé d'accentuer l'échec scolaire en décourageant au lieu de mettre en confiance et valoriser. A l'issue de sa troisième "Journée du refus de l'échec scolaire", l'Afev, une association d'étudiants faisant du soutien scolaire, a lancé en septembre "un appel national à la suppression des notes à l'école élémentaire, comme premier pas vers une refonte globale du système d'évaluation et de notation" ... En savoir plus

Le regard des autres sur l’enfant précoce

RENCONTRE INTER PARENTALE DU 13 AVRIL 2009 AU CAFE DES PARENTS DE L'EPE IDF


Ce document rend compte de manière anonyme du second Précoc’Café organisé par l'association Arborescences, accueillie et animée par le Café des Parents. Cette discussion a été émaillée d’exemples concrets que vous retrouverez en italiques.

 

Le Café des Parents est avant tout un lieu de rencontre, destiné aux parents et aux enfants. Depuis 2010, il propose de la médiation sous forme d’entretiens familiaux.


Présentation de l'EPE et de ses actions de prévention au travers de :

  • L'accueil, l'information, la guidance des familles
  • L'écoute et l'orientation des jeunes
  • La formation des professionnels

Plus d’informations sur le site : www.epe-idf.com

Dans la banlieue de Paris, un réseau pour élèves précoces en difficulte (AFP)

Dans la banlieue de Paris, un réseau pour élèves précoces en difficulte (AFP)

Dans la banlieue est de Paris, le collège Charcot, à la tête d'un réseau de sept collèges, accueille des élèves précoces en grande difficulté.

Aucun collège public en France n'a autant d'élèves précoces que celui de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne): 65 élèves, soit un cinquième de ses effectifs, répartis dans toutes les classes. Pourtant, tous sont en échec scolaire lorsqu'ils arrivent: "Ils sont en souffrance, avec des troubles de l'apprentissage ou de gros problèmes de discipline", explique la principale, Pascale Maucande. "L'école primaire les a cassés. Il faudrait les prendre en charge le plus tôt possible. Au collège c'est déjà tardif", relève-t-elle.

 

Le collège Charcot, établissement pilote, expérimente des méthodes pour accueillir les surdoués (2,5% d'une classe d'âge) parmi les enfants ordinaires. Dans une école ordinaire, ces élèves surdoués "s'ennuient, rêvent, puis finalement ils développent une phobie scolaire, ils ne veulent plus entendre parler de l'école. Ils nient leurs propres talents, se considèrent comme anormaux", explique Alain Salzemann, principal adjoint. "Ce matin, un élève est arrivé en mâchonnant une tétine de bébé et s'est installé en classe en me tournant le dos. Puis il a argumenté très logiquement que la +totote+ (tétine) n'est pas interdite par le règlement intérieur", raconte une enseignante. "Parfois les parents se disputent, les mères doivent arrêter de travailler pour s'occuper d'eux, comme si elles avaient un enfant handicapé", explique la principale. 60% des élèves sont boursiers.

"On s'adapte à eux. Notre objectif est de les apprivoiser, leur donner le goût d'apprendre, les amener à reconnaître leurs talents. Et surtout leur redonner un équilibre affectif. Le jour où ils parlent de l'école à la maison, où ils sont invités à un anniversaire, nous avons gagné", ajoute-t-elle.

Une avancée décisive dans la prise en charge des EIP

A découvrir. Le document tant attendu émanant du groupe de travail du ministère insistant en particulier sur les formations en direction des différents personnels de l'Education Nationale :

Guide d'aide à la conception de modules de formation pour une prise en compte des élèves intellectuellement précoces.

Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie, aux inspectrices et inspecteurs d'académie, directrices et directeurs des services départementaux de l'Éducation nationale.

 

Voir : www.education.gouv.fr

Les enfants précoces à l'école

L'objectif de cet article est de donner aux enseignants du primaire un minimum de savoirs pour ne pas laisser un enfant précoce sans reconnaissance.

voir l'article complet sur : Le bulletin de la PMEV

Le fonctionnement cognitif des enfants précoces

COMPTE RENDU DE LA CONFERENCE DU 13 OCTOBRE 2009
« Le fonctionnement cognitif des enfants précoces et les signes de précocité en milieu scolaire »

 

Généralités :
On nait avec un haut potentiel, et on le reste toute sa vie.
Il existe une hypothèse génétique donc généralement, lorsqu’il y a un enfant précoce dans une famille, les chances que ses parents, frères et soeurs le soient aussi sont élevées. La précocité peut se constater dès la naissance pour certains bébés, au regard particulièrement intense et aux sens très éveillés (odorat, vue, toucher).


Qu’est-ce qu’un EIP (Enfant Intellectuellement Précoce)
On parle de précocité lorsqu’un enfant a entre 2 et 7 ans d’avance sur son âge mental. Le QI n’a qu’une valeur indicative, qu’il faut savoir nuancer puisqu’il peut-être sous évalué en cas de dépression, de manque de confiance en soi, d’anxiété, etc… Tous les EIP ne se ressemblent pas, il n’y a pas de profil type.

 

Un réseau de collèges pour enfants précoces

De 2 à 3 % des élèves ont des capacités intellectuelles hors norme qui les mettent parfois en échec scolaire. L’académie de Créteil s’organise pour mieux les accueillir. On les appelle souvent à tort les « surdoués », mais les « élèves intellectuellement précoces » (EIP) ne sont pas toujours de petits génies en classe. Certains ont même besoin d’une attention et d’un suivi particuliers pour ne pas tomber dans l’échec scolaire. En cette rentrée 2009, sept collèges de l’académie de Créteil se sont inspirés des méthodes mises en place depuis 2005 à Jean-Charcot à Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) pour ouvrir des dispositifs d’accueil destinés à ces enfants « pas comme les autres ».

Voir article dans : leParisien.fr

Enfant précoce : le reconnaître et l'aider

Vous avez l'impression que votre bambin percute tout et très vite. À tel point que vous vous posez cette question troublante : serait-il précoce ? Jean-Charles Terrassier vous explique comment le savoir et gérer la situation.

  • À partir de quel âge peut-on savoir qu' un enfant est précoce ?
  • Quels signes peuvent faire penser à la précocité ?
  • Comment les aider à s'épanouir malgré leur différence ?

Lire la suite sur : Le Journal des Femmes