Une pédagogie alternative pour le haut potentiel !

Les trois fondements des écoles Arborescences

 

Le passage d'un système traditionnel d'éducation fondé sur l'obéissance à une logique de développement des potentialités, nécessite une ouverture et une remise en question permanentes, un excellent relationnel et une capacité non seulement à travailler en équipe, mais également à construire une véritable intelligence collective.

Patience, écoute, improvisation et beaucoup d'énergie sont les ingrédients clés d'une pédagogie alternative.

Si les élèves ont un enseignant référent, ils seront aussi amenés à rencontrer de nombreux autres intervenants.

L'enfant est compétent

Nous lui faisons confiance pour savoir puiser dans sa curiosité et ses aptitudes naturelles pour apprendre.

L'enfant à haut potentiel a une pensée dite "en arborescence". Il est capable de faire du lien et peut ainsi être très créatif; mais il est aussi particulièrement sensible et hyperémotif.

Dans un système scolaire normatif et rigide qui ne prend pas en compte la personne et sa spécificité, l'enfant à haut potentiel ne peut pas développer ses ressources et doit compenser constamment (de façon visible ou non) ce décalage.

Nous passons du temps pour comprendre le fonctionnement de chacun de nos élèves et pour identifier ce qu'est pour lui, la meilleure façon d'apprendre.

La posture change tout

Notre posture s'inscrit dans la reconnaissance de l'enfant tel qu'il est, avec ses pensées, son tempérament, son comportement et la cohérence de sa prise en charge par tous les acteurs responsabilisés.

Au sein des écoles Arborescences, les enfants sont pris en charge dans leur globalité. Il est aussi important pour un adulte à l'école, d'accompagner l'enfant dans son développement personnel que dans sa progression dans les matières scolaires.

Nous créons l'environnement propice à la construction d'un véritable partenariat entre l'école, la famille, l'enfant et ses pairs. Nous favorisons une vraie rencontre entre chaque adulte et chaque enfant.

L'enfant est une personne avant tout mais l'adulte peut affirmer une autorité éducative grâce à son antériorité, ses compétences, ses connaissances et ses expériences. L'autorité est accordée naturellement par l'enfant à celui qui lui permet de se réaliser individuellement et collectivement avec bienveillance.

Enseigner est un projet collaboratif

Le fait de sortir d'une transmission verticale des savoirs, en associant activement les élèves de la production des contenus de l'apprentissage garantit le développement des compétences.

Le principe de la dynamique collaborative et participative est un moteur clé dans l'équipe comme dans la classe. Elle permet d'individualiser l'accompagnement d'un élève et de le rendre co-responsable de ses apprentissages. L'enseignant est à ce titre facilitateur, voir "jardinier". Il accompagne l'enfant dans son développement en s'adaptant à ses besoins, ses envies, son niveau d'avancement...

A travers le fonctionnement par projet, au cœur de notre démarche, nous encourageons les enfants et les enseignants à s'investir dans du nouveau, tout en s'appuyant sur l'existant : connaître mais ne pas être enfermé dans l'obligation de la perpétuelle reproduction. Le mode projet nous amène à travailler "pour de vrai" sur une activité concrète. Il permet progressivement à toute personne associée de trouver sa place et de rester créative.

Ainsi, l'enfant apprend à mieux se connaître, à gérer ses émotions, à développer un regard bienveillant sur lui et les autres, à affronter les conflits, à développer une auto-discipline... Nous mettons en application le feed-back personnel, les outils de médiation, le questionnement, l'introspection...